Faire l’école à la maison, trucs et cheminement

Vous avez décidé de plonger dans la merveilleuse aventure et de faire l’école à la maison, mais ne savez par quoi commencer? Certes, l’idée de ne pas courir à gauche et à droite toute la journée et de préparer des dîners – ah, les fameux lunchs pas de noix ! – peut sembler une perspective des plus intéressantes, mais l’enseignement à la maison demande une bonne préparation et un rigoureux suivi. Voici donc quelques trucs et informations pour vous guider dans votre choix, mais, surtout, pour faire en sorte que votre enfant suive le même cheminement que celui à l’école.

 

De l’âge de 6 ans jusqu’à l’âge de 16 ans, tout enfant résident du Québec doit fréquenter une école. Cependant, la Loi sur l’instruction publique vous permet de faire une demande écrite pour enseigner à la maison. Cette demande doit être envoyée au ministère de l’Éducation ainsi qu’au centre de services scolaires. Si elle est approuvée, c’est alors que vous vous mettrez dans la peau de l’enseignant !

 

Des outils pour vous aider à faire l’école à la maison

 

D’abord, sachez, parents, que vous ne serez pas laissés à vous-mêmes complètement ; en effet, vous aurez droit, en enseignant à la maison à :

  • des manuels scolaires qui sont approuvés par les directeurs d’école et qui sont requis pour l’enseignement ;
  • du matériel didactique qui est offert gratuitement, qui est approuvé par les directeurs d’école et qui est requis pour l’enseignement ainsi qu’un accès à certaines ressources et ;
  • certains équipements liés à leur utilisation dans au moins une de leurs écoles, sous réserve de la disponibilité de ceux-ci.

Un cheminement rigoureux selon le niveau et le domaine

 

Par quoi commencer lorsque vous enseignez à la maison ? Tout ce que vous devez savoir pour votre enfant se trouve ici. En effet, le Programme de formation de l’école québécoise, que vous pouvez consulter ici pour le primaire et ici pour le secondaire dresse la liste de toutes les notions qui seront à maîtriser au terme d’une année selon le degré scolaire de l’enfant. Nous avons d’ailleurs préparé une liste des savoirs essentiels pour chaque niveau pour vous aider.

 

Un Guide empli de suggestions de toutes sortes

 

De plus, un Guide d’accompagnement que vous pouvez consulter ici et qui est rédigé par le gouvernement du Québec explique bien en détail tous les aspects de l’enseignement à la maison. Vous y trouverez des trucs, idées d’activités, projets stimulants pour vous aider dans votre tâche. Les matières y sont détaillées, vous serez donc à même de suivre l’apprentissage qui se fait en langues, en mathématique, en histoire ou autre matière selon le niveau scolaire de votre enfant. Voici quelques exemples de suggestions qui vous sont proposées pour développer la littératie de votre enfant-élève :

  • Une sortie et une activité au musée peuvent devenir une occasion de concrétiser des apprentissages : en arts plastiques (appréciation d’œuvres d’art, de ses productions et de celles de ses camarades) ; en histoire (construction de repères historiques) ; et de développer des compétences transversales (mise en œuvre de sa pensée créatrice) ;
  • La création d’une pièce de théâtre peut être une occasion d’apprentissage : en français (écriture de textes variés et communication orale) ; en art dramatique (exploitation des techniques de jeu) ; et de développer des compétences transversales (coopération) ;

 

La motivation, l’un des plus grands défis

 

Le grand défi de l’enseignement repose sur la motivation de l’élève autant que de l’enseignant. Le parent-apprenant est encouragé à trouver des idées pour capter l’attention de son enfant, le stimuler dans son apprentissage, attiser sa soif de connaissances. Il développera ainsi un sentiment d’efficacité personnelle et sera du coup plus attentif et plus participatif pendant les leçons. Voici quelques trucs pour varier la monotonie du travail au bureau. En tant que parents, vous pouvez :

 

  • abonner votre enfant à des revues éducatives destinées aux jeunes.
  • consulter les sites publics de ressources culturelles, scientifiques, gouvernementales, pédagogiques et télévisuelles qui offrent de l’information et des activités gratuitement ;
  • faire des sorties éducatives avec votre enfant (aquarium, musée des sciences, etc.)
  • aller à la bibliothèque

 

Les évaluations

 

Les enfants qui sont scolarisés à la maison doivent réussir les mêmes épreuves que les élèves à l’école. Les centres de services scolaires doivent prendre les mesures nécessaires pour que l’enfant qui reçoit un enseignement à la maison et qui peut être candidat à une épreuve imposée par le ministre en vertu de la Loi sur l’instruction publique puisse se présenter à une séance tenue à cette fin dans un de ses locaux. La passation de ces épreuves et les activités préparatoires à celle-ci sont gratuites.

 

En outre, le ministère de l’Éducation a récemment annoncé la mise en place de nouvelles dispositions pour mieux encadrer l’enseignement à la maison dès l’année scolaire 2020-2021. Entre autres, cela comprend l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions relatives à l’obligation de passation des épreuves ministérielles en 2021-2022 qui permettra une mise à niveau des apprentissages des enfants concernés afin de leur offrir de meilleures conditions de réussite. De plus, les centres de services scolaires ont l’obligation d’offrir des activités préparatoires à la passation des épreuves ministérielles, applicable à compter de l’année scolaire 2020-2021.

 

Voici les épreuves obligatoires :

  • 4e année, primaire : français, langue d’enseignement (lecture et écriture) ;
  • 6e année, primaire : français, langue d’enseignement, ou English Language Arts (lecture et écriture) et mathématique ;
  • 2e secondaire : français, langue d’enseignement (écriture).

 

Et les épreuves uniques :

  • 4e secondaire : – mathématique, séquence Sciences naturelles, ou Technico-sciences ou Culture, société et technique ; – science et technologie ou applications technologiques et scientifiques ; – histoire du Québec et du Canada ;
  • 5e secondaire : – français, langue d’enseignement, ou English Language Arts ; – anglais, langue seconde (programme de base ou enrichi), ou français, langue seconde (programme de base ou enrichi).

 

Enfin, de nombreuses ressources sont mises à la disposition des parents pour les accompagner dans cette tâche. Vous trouverez ici plusieurs organismes qui sont là pour aider les parents à cheminer harmonieusement dans l’enseignement à la maison avec leur enfant.