S’amuser en apprenant, apprendre en s’amusant !

Par Fanny Rainville-Bonin, psychoéducatrice, Clinique Ergothérapie Enfance

Patricia Archambault, ergothérapeute,Clinique Ergothérapie Enfance

Favoriser l'heure des devoirs sosprof

 

L’été est une période où parents et enfants décrochent du quotidien de l’école. L’horaire est plus flexible : on joue, on sort en famille ou entre amis et surtout, on en profite pour passer du temps de qualité ! Qui dit retour en classe dit une routine et un horaire moins malléables. La période de devoirs peut devenir une source de stress autant pour l’enfant que les parents. Voici donc quelques trucs généraux pour rendre la période des devoirs agréable et même… amusante !

 

 

5 points clés de l’aménagement de l’espace de travail de l’enfant

  1. Trouver l’endroit idéal : Il doit être adapté aux besoins de l’enfant. Certains enfants ont besoin d’être dans une pièce isolée alors que d’autres ont besoin de bruits ambiants pour pouvoir mieux se concentrer. De plus, l’enfant peut se créer un paravent ou un panneau personnalisé soulignant aux autres membres de la famille qu’il doit se concentrer ;
  2. Avoir un éclairage adapté: L’œil se fatigue plus rapidement lorsque l’éclairage est insuffisant et donc, la persévérance et la concentration à la tâche sont amoindries ;
  3. Élimination des sources de distraction: Que ce soit la télévision, la radio, le IPAD, etc. ;
  4. Avoir un positionnement adapté: Il est primordial d’adapter un poste de travail propre à la morphologie de l’enfant (voir lien de l’article sur le positionnement en ergothérapie) ;
  5. Trousse de survie: Afin de contrecarrer les oublis, ayez une trousse contenant le matériel scolaire de votre enfant en double (crayons à mine, marqueur, feuilles lignées, ciseaux, calculatrice, etc.).

 

Planification de la période des devoirssosprof favoriser l'heure des devoirs

Pour planifier l’horaire, on doit prendre compte de plusieurs facteurs et on doit faire plusieurs essais pour trouver le bon moment pour faire les devoirs ! L’important, une fois qu’il est établi et qu’il fonctionne, c’est de le respecter !

  • Établir le bon moment: Déterminer avec l’enfant quand il préfère faire ses devoirs, selon disponibilité mentale et physique (ex. : après l’école versus après le souper) et la disponibilité de l’aidant aux devoirs ;
  • Établir un horaire visuel: Avec l’enfant, au début de chaque semaine, établissez un horaire des devoirs, en y incluant les activités parascolaires ;
  • Décortiquer les tâches : Lorsque l’enfant reçoit les devoirs et leçons de la semaine, inscrire à l’horaire visuel quel jour de la semaine ils seront effectués ;
  • Favoriser l’alternance: Afin de maintenir l’attention de votre enfant, alternez les devoirs courts et plus longs. Si un devoir est trop long, arrêtez et faites un devoir plus court ;

 

 


Faites-nous participer autant que possible dans la planification des devoirs ! C’est le meilleur moyen qu’on se sente impliqué et qu’on participe !


Soyons créatifs !

Être créatif, c’est aussi faire preuve de souplesse auprès de nos enfants. Pour certains enfants ayant une attention limitée ou des difficultés d’apprentissage, la période de devoirs conventionnelle peut ne pas être efficace. En fait, même pour ceux n’ayant pas de difficultés, cela fait changement d’ajouter une touche de plaisir !

Le site de Mamanbooh propose des trucs simples et faciles à réaliser, pour apprendre en jouant. En voici quelques exemples :

  • Faire des pauses mouvements qui doivent être inscrits à l’horaire ;sosprof favoriser l'heure des devoirs
  • Laisser place au hasard… (ex : faites piger votre enfant l’activité par laquelle il débutera en mettant au préalable toutes les matières à étudier / devoirs dans une boîte/chapeau) ;
  • Réciter ses leçons debout ou en marchant ;
  • Occuper les mains (par exemple : balle antistress, tangle) ;
  • Utiliser du papier bulle pour l’apprentissage des mots de vocabulaires ;
  • Utiliser une minuterie visuelle de type Time Timer afin de cadrer la tâche dans un temps bien précis et connu de l’enfant ;
  • Faire des mathématiques en cuisinant ;
  • Varier les positions lors des devoirs (à plat ventre au sol, debout en apposant la feuille de devoir au mur, sur un ballon gymnique, etc.).

 

Le plus important : encourager et valoriser l’enfant !

  • Encourager, le plus souvent possible, l’effort, la persévérance, le comportement et la réalisation ;
  • Mettre en place un système de renforcement qui pourra motiver votre enfant (ex. : accumulation de collants, d’épingles à linge, etc.).

 


N’oubliez pas ! Pour un enfant de 6 à 8 ans, faites une pause et changez d’activité toutes les 10 minutes. Pour les enfants de 9 à 12 ans, on varie aux 15 minutes !


En tout temps, comme parents, respectez-vous !

Si la période de devoirs demeure une source de conflits avec votre enfant malgré les moyens mis en place, on peut faire appel à un tuteur ou demander l’aide d’un psychoéducateur. Cet accompagnement permet de vous soulager, de vous ouvrir sur d’autres pistes de solutions et de maintenir une relation positive votre enfant !

 

Suggestion de lecture : Comment survivre aux devoirs