Choisir une activité de loisir : démêlons ce casse-tête !

Par Nathalie Dinelle, ergothérapeute Option-Enfance

et Mélanie Allard-Caméus , Kit Planète

Comment choisir une activité de loisir, sportive ou autre, pour un enfant qui a des défis au niveau moteur, attentionnel ou social ? À chaque début de saison, les mêmes questionnements
reviennent, à quelle activité s’inscrire pour cette session ! Dans la communauté ou dans des entreprises privées, il y a du choix pour tous les goûts, mais lorsqu’il en vient aux activités de loisir, quel est le meilleur choix pour votre enfant qui a des défis à différents niveaux ? D’un point de vue d’ergothérapeute, il y a plusieurs éléments à considérer pour orienter notre décision.

 

1- Notre objectif

Que recherche-t-on dans une activité de loisir pour notre enfant ? Veut-on qu’il…

– fasse de l’exercice physique régulièrement ?choisir une activité de loisir - sosprof

– développe sa confiance en soi ?

– améliore ses habiletés sociales ?

– comprenne mieux les règles du groupe ?

– rencontre d’autres enfants ?

– se donne des défis ?

– écoute et comprenne les consignes ?

– qu’il développe de l’autocontrôle ?

 

Il est important de se poser la question pour mieux orienter notre choix, mais aussi clarifier nos attentes.

 

2- Le cadre de l’activité de loisir

Les enfants suivent déjà un cadre bien défini dans le milieu scolaire ou le milieu de garde la semaine alors pourquoi ne pas explorer des activités informelles la fin de semaine ? Plusieurs endroits offrent maintenant des cours différents et novateurs (ex. : trampoline, jeux libres en gymnase, multisports) afin de permettre à l’enfant d’explorer une variété de mouvements.

 

Au contraire pour un enfant qui répond bien à un cadre spécifique, les activités plus formelles telles que les sports d’équipe sont idéales. Lorsque les difficultés sont importantes dans les activités communautaires, il est intéressant d’explorer des loisirs adaptés comme ceux offerts par l’organisme GymnO, qui offrent des programmes d’activités en gymnase et en piscine conçus par des ergothérapeutes, adaptés aux besoins des enfants. Il existe de plus en plus d’offres d’activités pour les enfants ayant des petits et grands défis. Plusieurs, mais pas tous, sont répertoriés sur le site laccompagnateur.org.

 

3 – Le niveau de développement de votre enfant

Il est important de bien connaître les forces et défis de notre enfant pour choisir une activité qui lui apportera un défi à son niveau. Pour un enfant qui a des difficultés au plan moteur, il peut-être est intéressant de viser des activités multiâges qui encouragent la participation de l’enfant peu importe son âge ou ses habiletés. Aussi, ces groupes évitent que l’enfant se compare toujours aux autres enfants ou qu’il vive un sentiment d’échec si les attentes sont trop élevées. Les activités individuelles non compétitives qui stimulent les mouvements en endurance (ex. : arts martiaux, natation, danse) sont également très bénéfiques pour le développement de la motricité globale. De plus, elles permettent à l’enfant de s’intégrer graduellement s’il vit des défis au niveau de sa socialisation.

 

4- Et bien sûr, ne pas oublier l’intérêt de l’enfant !

Il faudra peut-être adopter l’approche d’essai et erreur lorsqu’il en vient à l’intérêt de l’enfant dans ses loisirs, mais à plus long terme cela en vaut la peine. Certaines activités permettent un essai avant l’inscription. Lorsque l’enfant s’engage dans l’activité, peu importe le niveau de difficulté, et que l’on atteint sa motivation intrinsèque et le plaisir, l’objectif est atteint. De plus, il est prouvé que cette motivation intrinsèque est le moteur même d’un changement.

 

 À vos marques, prêt… Amusez-vous !