Comment préparer son enfant à la maternelle?

Par Philippe Caron M.A., tuteur chez SOSprof et enseignant de maternelle au Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM)

 

En tant qu’enseignant au préscolaire, on me demande régulièrement comment préparer son enfant à la maternelle. J’ai remarqué au cours des années que ce passage peut susciter de l’angoisse chez les parents, voire même du stress. Je propose dans les prochaines lignes quelques astuces afin que ce passage se fasse le plus aisément possible.

Se préparer à la maternelle SOSprof

Préparer son enfant à la maternelle sans projeter son angoisse en tant que parent

Tout d’abord, il est important de comprendre que la principale source d’angoisse chez les enfants qui vivent un passage vers la maternelle provient des parents qui, par leurs paroles et leurs gestes, partagent leurs émotions. Il est donc primordial de vous concentrer sur les aspects positifs de cette transition et de ne pas verbaliser vos craintes devant votre enfant. Demeurez toujours enthousiaste face au passage vers la maternelle.

 

Apprentissages par le jeu

Je souhaite immédiatement clarifier un autre point important. Bien que la classe maternelle se situe la plupart du temps dans une école primaire, elle adopte principalement une approche adidactique, c’est-à-dire celle d’apprendre par le jeu. Voilà un aspect à mettre de l’avant lorsque vous discutez de la maternelle avec votre enfant.

L’éducation préscolaire a pour objectif de familiariser les enfants à l’alphabet, aux mathématiques ainsi qu’aux autres matières académiques. En aucun cas vous n’avez à lui imposer l’apprentissage des lettres et des chiffres, ceci pourrait décourager votre enfant.

 

Le rôle de la maternelle : préparer l’enfant à devenir un élève

N’hésitez pas à vous amuser avec les mots, les sons, à lui apprendre à reconnaitre les lettres de son nom, par exemple, mais ceci doit demeurer dans une ambiance agréable. Explorez avec lui les chiffres et les lettres s’il vous le demande, mais en aucun cas vous n’avez à lui imposer des apprentissages académiques sous prétexte d’être prêt pour l’école. Gardez en tête que le rôle de la maternelle est de préparer l’enfant à devenir un élève qui apprendra à écrire et calculez. C’est au terme de son passage à la maternelle qu’il doit connaitre la plupart des lettres de l’alphabet et les chiffres de 0 à 10, pas à la rentrée !

 

La maternelle diffère de la garderie

Il me semble important de discuter avec votre enfant des différences et ressemblances entre la garderie et la maternelle. Concrètement, il existe beaucoup de ressemblances et peu de différences. Tout comme en garderie, votre enfant vivra des jeux libres, participera à des jeux de groupe, prendra sa collation et son repas avec ses amis, chantera des chansons et des comptines, se fera faire la lecture de livres d’histoire, etc. Il évoluera dans de nouveaux lieux qu’il apprivoisera rapidement : une classe où le ratio est plus grand, un gymnase gigantesque, de nouveaux jeux, de nouveaux amis… Bref, une aventure fabuleuse s’offrira à lui.

 

Établir des repères avec son enfant afin de le familiariser

Afin de préparer son enfant à la maternelle, il est nécessaire d’identifier et de mettre en évidence des repères qui l’aideront à s’acclimater. Visiter sa future classe aide beaucoup, si cela est possible, mais aussi, parcourir le chemin vers l’école avec lui quelques fois durant l’été, et aller jouer dans la cour ou autour de l’école afin d’y créer des souvenirs positifs. Profitez-en pour discuter avec lui de la rentrée scolaire et des amis plus âgés qu’il connait et qui fréquentent déjà l’école. Le simple fait de croiser ceux-ci dans l’école le remplira de joie et le rassurera.

 

L’autonomie qui débute par la confiance

Enfin, il me semble important d’aborder un aspect clé de l’éducation préscolaire : l’autonomie. Le ratio plutôt élevé de la classe maternelle fait en sorte que votre enfant aura besoin d’une plus grande autonomie pour s’habiller, aller à la toilette, ranger, utiliser les crayons, les ciseaux, etc. Afin de lui donner la confiance nécessaire, n’hésitez pas à le féliciter pour ces petites réussites. Adoptez une approche positive : « Tu t’es habillé tout seul, bravo ! » ou encore « Tu vas épater ton enseignante ». Rappelez-lui ainsi qu’il est prêt pour la maternelle.

 

Pour récapituler, afin de préparer son enfant à la maternelle, il faut se rappeler :

  • que vous êtes le principal moteur d’enthousiasme ;
  • que le jeu constitue une part très importante de la maternelle ;
  • d’aborder les lettres et les chiffres pour s’amuser ;
  • que la maternelle est la suite logique de la garderie ;
  • de mettre en évidence les repères qu’il connait (amis, jeux, lieux déjà fréquentés) ;
  • d’insister sur le fait qu’il est prêt pour la maternelle.

 

Pour conclure, bien préparer son enfant à la maternelle se fait dans une attitude positive. Il faut se rappeler qu’après tout, c’est une aventure fabuleuse qui l’attend. Faites en sorte qu’il ait des repères autour de lui et ceci passe aussi par son matériel scolaire. Restez calme, faites-lui confiance et allez acheter avec lui son matériel scolaire. Et tant qu’à y être, pourquoi pas une nouvelle paire de chaussures qu’il sera fier de montrer à ses nouveaux amis ?

 

 

Voici un autre article qui saura vous plaire :

 

 

Pour en savoir plus  et mieux vous outiller :