Mon enfant refuse de lire!

Article pour le blogue SOSprof rédigé par Nicole Carty orthophoniste

Sujets

  • Je lis pour mon enfant/ado!
  • Les traditions orales
  • L’attention portée aux mots
  • Le langage écrit par les oreilles
  • Quels livres choisir?
  • Pour améliorer la compréhension de textes…
  • Quand « tu dois lire » devient « je dois te lire »

 

Je lis pour mon enfant/ado!

J’entends souvent cette phrase : « mon enfant/ado refuse de lire! » En réalité, il existe une solution assez simple : on lit pour lui/elle.

 

Les traditions orales

Eh oui! Il n’y a pas si longtemps, nos ancêtres se réunissaient autour d’un feu, petits et grands, pour écouter un conteur raconter les histoires d’ailleurs, les mythes et légendes d’ici.

 

 

L’attention portée aux mots

Aujourd’hui, la télé remplace ce rassemblement en temps, mais pas en qualité. En réalité, raconter un texte écrit, écouter un être humain parler, prêter son attention à cette activité verbale là implique une dynamique cognitive bien différente de celle exigée par la télé.

L’attention que l’on accorde à la télé pourrait être décrite comme passive étant donné que c’est la télé elle-même qui siphonne notre attention. Par exemple, on ne réfléchit à rien d’autre pendant que l’on regarde la télé.

En revanche, en classe, l’élève est obligé de maintenir activement son attention sur les paroles de l’enseignante, sur ses gestes et sur ses écrits. S’il ne parvient pas à maintenir son attention, l’élève peut se laisser distraire par les gestes et paroles de ses compagnons ou il peut se retrouver dans la lune en train de penser à d’autres choses…

 

 

Le langage écrit par les oreilles

Donc, si notre enfant, de la primaire au secondaire, refuse de lire, n’aime pas lire, n’est pas motivé à lire, etc., au lieu de répéter « il faut que tu lises», on peut prendre les livres qu’on a envie de partager, et les lire pour lui.

Cette lecture à voix haute lui permet d’accéder au langage écrit par les oreilles, pendant cette période de la vie où il ne lit pas par lui-même.

Votre enfant/ado ne devrait, en aucun cas, prendre du retard au niveau de ses expériences avec les textes écrits simplement parce qu’il n’a pas envie de lire. S’il a la chance d’avoir un parent qui lit pour lui alors il ne risque pas de prendre du retard à ce niveau-là.

Par ailleurs, cette expérience du langage écrit par les oreilles établit un pont entre le moment où il a commencé à apprendre à lire et le moment où il deviendra un lecteur autonome.

Lire permet de réussir à l’école. Plus on maîtrise la lecture et les textes variés, plus l’école devient une entreprise accessible.

 

Quels livres choisir?

Les livres possibles à partager sont multiples :

  • Les livres qu’on a nous-mêmes aimé lire ou qui nous ont fait aimer la lecture.
  • Les livres que notre enfant est obligé de lire pour l’école.
  • Les livres classiques qu’on aime ou qu’on a envie de découvrir.
  • Les livres qui ont l’air sympas pour les enfants du primaire :

https://www.decitre.fr/livres/jeunesse/lectures-jeunesse-6-12-ans/meilleures-ventes.html

  • Les livres qui ont l’air sympas pour les ados du secondaire :

https://www.decitre.fr/livres/jeunesse/romans-ados/meilleures-ventes.html

 

D’autres textes à partager sont ceux de notre culture d’origine: les légendes du Québec, la mythologie grecque, l’Odyssée, les mille et une nuits, Simbad le marin, les fables de Lafontaine, les contes de Perrault, les contes de Grimm, les contes d’Anderson, les fables d’Ésope, les voyages de Gulliver, etc.

Rappelez-vous : tous ces textes narratifs ont tous été écrits, dans un premier temps, pour les adultes. Donc, les lire pour nos ados est encore possible.

 

Pour améliorer la compréhension de textes…

Que contiennent ces écrits? Du vocabulaire, des structures de phrases complexes, des intrigues… Vous vous demandez comment aider votre enfant à améliorer sa production de textes, sa compréhension de textes, sa capacité à faire des inférences, son vocabulaire. Ben, voilà : les classiques de notre culture…

http://www.litteratureaudio.com/classement-de-nos-livres-audio-gratuits-les-plus-apprecies.

 

Aussi, l’attention portée au langage écrit lu par un tiers est un bon entraînement pour l’attention exigé en classe pour écouter un enseignant qui fournit oralement les connaissances et les consignes.

 

Quand « tu dois lire » devient « je dois te lire »

En résumé, si votre enfant/ado refuse de lire, vous lisez pour lui/elle.

Non, il/elle ne deviendra pas paresseuse/paresseux!

Et, ce n’est pas vrai qu’il/elle n’apprendra jamais à lire par lui-même!

Par contre, plus on lui lit, plus vite il/elle en viendra à lire par lui/elle-même.

La seule raison pour laquelle un enfant/ado ne lit pas pour lui-même c’est qu’il n’a pas encore trouvé le livre dont l’intérêt pour le contenu dépasse la difficulté de lire.

Alors, au lieu de répéter « tu dois lire», prenez une pile de livres et lisez-en un bout, au fur et à mesure des jours et des semaines, jusqu’à ce que votre enfant/ado vous annonce qu’il préfère lire tout seul!

 

 

Voici un autre article qui saura vous plaire :

 

 

Pour en savoir plus  et mieux vous outiller :