Position d’écoute ! Pourquoi et comment ?

Comment adopter une meilleure position d’écoute? Voici les conseils de deux ergothérapeutes chevronnées à propos de la posture idéale.

Par Mélanie Allard-Caméus et Nathalie Dinelle, ergothérapeutes

 

Qu’est-ce que l’ergothérapie?position d'écoute sosprof

L’ergothérapie est une profession du domaine de la santé qui vise à promouvoir l’autonomie de la personne dans ses activités quotidiennes. En milieu scolaire, l’ergothérapeute peut intervenir auprès d’enfants qui ont des difficultés dans leur fonctionnement en classe tel que pour la prise du crayon, pour la posture, pour leur niveau d’éveil ou leur participation dans les activités sportives. En ce début d’année scolaire, il est important de s’assurer que les élèves aient une position d’écoute optimale pour favoriser leurs apprentissages. En effet, un bon contrôle postural offre une stabilité  au reste du corps et soutient les habiletés de motricité fine.

 

Que voit-on souvent dans la posture de nos élèves ?

  • Élève qui est couché sur son bureau;
  • Pieds constamment en mouvement;
  • Manque d’endurance en position assise et pour les activités de motricité fine (dont l’écriture);
  • Enfant qui change continuellement de position et se réajuste;
  • Élève qui se berce/balance sur la chaise.

 

 Une bonne position d’écoute c’est quoi ?

  • Les pieds de l’enfant doivent être en appui au sol, pour ainsi diminuer la pression sur les cuisses donc diminuer le travail musculaire. Une chaise adaptée à la grandeur de l’enfant, c’est-à-dire que lorsque l’enfant est adossé, les talons sont en appui au sol.  L’appui des pieds au sol est nécessaire pour assurer la stabilité et diminuer la fatigabilité.  Il peut parfois être nécessaire d’ajouter un appui-pieds pour obtenir un bon appui.
  • La hauteur de la table permet de supporter les avant-bras avec un angle de 30°. La hauteur de la table devrait correspondre à 2 pouces au-dessus de la hauteur  des coudes.
  • Le dos doit être droit afin de maintenir ses courbes normales.
  • Les hanches, les genoux et les chevilles doivent être à angle droit.
  • Les avant-bras devraient être en appui pour diminuer la tension au niveau des épaules et du cou. De plus, en ayant les avant-bras en appui, l’enfant est plus stable, donc plus disponible pour développer sa motricité fine.

 

Si vous n’avez pas accès à des services d’ergothérapie dans votre école, n’hésitez pas à demander au concierge de vous aider à ajuster le mobilier de vos élèves.  Idéalement, il faut refaire un ajustement en cours d’année puisque les enfants auront grandi!

 

 Matériel intéressant (sur référence d’un professionnel)

  • Le plan incliné aide à relever la posture;
  • Ballon-chaise pour augmenter l’équilibre et le tonus musculaire ;
  • Coussin Mov’n Sit ou Disco Sit

 

Idées d’activités à faire en classe pour avoir un meilleur contrôle postural

  • Le pop-corn : L’enfant s’assoit sur sa chaise.  Il soulève légèrement les pieds afin qu’ils ne touchent plus par terre.  Les mains appuyées sur le rebord de sa chaise, il soulève pui
    s redescend les fesses en poussant avec ses bras sans s’aider de ses pieds.  Faire 10 fois puis rester quelques secondes dans les airs!

 

  • La tortue : Demander à l’enfant de se coucher sur le dos.  Puis, il doit plier ses jambes et les ramener sur son ventre.  Il entoure ses bras autour de ses jambes.  Finalement, il lèveposition-tortue-sosprof la tête dans les airs et maintient la position en comptant à voix haute pendant 10 secondes.
     

 

exercice-superman-sosprof

  • Superman : Demander à l’enfant de se coucher sur ventre.  Lever les bras bien droits de chaque côté de la tête et garder les jambes bien droites sans que les cuisses touchent le sol.  Maintenir la position en comptant à voix haute pendant 10 secondes.

 

 

 

  • La planche : Couché sur le ventre, prendre appui sur les avant-bras, les coudes au-dessus des épaules. Soulever son corps pour que le dos, les fesses et les jambes soient bien enligexercice-la-planche-sosprofnés.  Maintenir la position en comptant à voix haute pendant 10 secondes.

 

 

  • La brouette : Prendre les chevilles de l’enfant et lui demandez de marcher sur ses mains.  Vous pouvez aussi le soutenir aux genoux pour apporter un plus grand soutien (et graduer ensuite vers les chevilles avec l’évolution de l’enfant).

 

  • Jeux de marches d’animaux (voir livre  la marche des animaux : pour avoir une bonne posture par Valérie Kampa);

 

Pour d’autres idées, consultez le livre des idées plein la tête par Josée Leblanc et Geneviève Daigneault.

 

Par:

Nathalie Dinelle, ergothérapeute chez Option Enfance

www.optionenfance.com

www.facebook.com/OptionEnfance

 

Mélanie Allard-Caméus, ergothérapeute chez Kit Planète

www.kitplanete.ca

www.facebook.com/Kitplanete