Système de renforcement : pour motiver et impliquer vos enfants !

système de renforcement sosprofLorsque l’on veut améliorer les comportements d’un enfant, le système de renforcement aussi appelé, système de motivation, est un outil utile et facile à mettre en place pour ramener du positif dans la vie familiale ! Voici quelques points importants pour la mise en œuvre d’un système.

 

Pourquoi utiliser un système de renforcement ?

  • Modifier un comportement ;
  • Favoriser l’apparition d’un comportement approprié ;
  • Motiver l’enfant ;
  • Mettre l’emphase sur les comportements positifs ;
  • Augmenter la qualité de la relation parent-enfant.

 

Par où commence-t-on ?

Cibler le comportement à modifier ou celui que l’on veut voir apparaître. Lorsque l’on parle de comportement, on parle d’une action concrète qui peut être vue ou entendue.

Énoncer le comportement sous forme d’objectif qui doit être S.M.A.R.T. :système de renforcement S.M.A.R.T.

S : Simple, spécifique et clair

M : Mesurable

A : Acceptable et accessible, soit à la hauteur de ce que l’enfant est capable de réaliser

R : Réaliste

T : Défini et précis dans le temps

On favorise que l’objectif soit prononcé au JE.

 

Exemple concret

Il est parfois difficile de faire cet exercice, car il est facile de généraliser les comportements de l’enfant. Pour modifier le comportement et faire un objectif précis, il faut décortiquer la situation.

Situation fictive : Mon enfant ne veut jamais aller se coucher, j’ai toujours besoin de répéter.

Il est important de décrire de façon positive le comportement attendu. Si on prend l’exemple ci-dessus et que nous souhaitons le convertir S.M.A.R.T.

Ex : Dès que j’aurai brossé mes dents, j’irai dans mon lit sans que mes parents aient à me le rappeler plus de 2 fois.

 Tableau de renforcement - sosprof

 Les 3 points clés de la réussite du système

  1. Choisir un maximum de 3 objectifs pour débuter;
  2. Intégrer une méthode de gradation des 3 objectifs, du plus facile au plus difficile;
  3. Établir un point bonus, qui sera très facilement réussi par l’enfant.

Tout cela favorise l’implication et la réussite de l’enfant !

 

Établissez le système de renforcement

  • Établir un système de pointage selon l’objectif. Exemple : objectifs 1 et 2 valent 2 points chaque et l’objectif 3 (qui est plus difficile) vaut 3 points;
  • L’enfant gagne des points chaque jour;
  • Les points sont donnés aussitôt que le comportement est réalisé;
  • Ne jamais retirer de points.

 

Créez le système et usez de votre imagination !

  • Le système de renforcement peut être sur une feuille, une affiche, un papier plastifié, bref soyez imaginatif !;
  • Utilisez des personnages que votre enfant aime et personnalisez le système de renforcement avec son superhéros préféré, par exemple. Confectionnez-le avec lui;
  • Faire des défis quotidiens avec l’enfant (ex. : « Il te manque 3 points pour atteindre une récompense, je te mets au défi de le faire, je sais que tu en es capable ! »);

Comme outil de suivi, utilisez :

  • macaronis, bâtons de popsicle;
  • boutons spéciaux que l’on met dans des pots décorés par l’enfant;
  • épingles à linge que l’on accroche sur une corde dans la chambre de l’enfant;
  • étoiles ou collants que l’on colle sur une grosse affiche.

Le but étant de rendre le système visuel et amusant, à la fois pour l’enfant et pour vous !

 

Les récompenses 

Avec l’enfant, établir une liste des récompenses réalistes souhaités.

Pour les plus vieux (+ de 7 ans)

  • Chaque renforcement vaut des points;
  • Certains valent plus que d’autres, ce sera à l’enfant et aux parents de déterminer la valeur. Ainsi, l’enfant sent qu’il a un certain pouvoir sur le système;
  • Impliquez l’enfant dans la gestion des points cumulés. Par exemple, si aller prendre une crème glacée avec papa vaut 10 points et qu’inviter un ami vaut 20 points, il doit faire le choix de continuer de cumuler ou d’avoir une récompense immédiate.

Pour les plus jeunes (5-7 ans)

  • Créer un tableau à l’aide de collants choisis par l’enfant;
  • Chaque fois que l’enfant réussit son objectif, il obtient un collant;
  • À la fin de la journée, les parents et l’enfant regardent le nombre de collants et déterminent ensemble la récompense.

 

Deux types de renforçateurs :

1- Matériel

  • Jouets
  • Aliment spécial
  • Autocollants
  • Livre
  • Argent

2- Relationnels ou privilèges

  • Activités choisies à faire avec les parents ou avec un ami
    • Exemples : se baigner, faire un jeu de société avec un parent, écouter un film ensemble, bricoler
  • Permission spéciale
    • Exemples : se coucher plus tard, inviter un ami, rentrer plus tard, congé de tâches, lire une histoire de plus au coucher

 

Quelques trucs à retenir dans l »utilisation du système de renforcement

  • L’implication de l’enfant dans les choix l’amène à s’impliquer dans le processus étant donné que ce sont ses choix à lui. Le tableau a pour lui une valeur significative;
  • Il est important d’équilibrer les renforcements afin qu’il n’y ait pas seulement des renforçateurs matériels. N’oublions pas qu’un des objectifs des systèmes de renforcement est d’améliorer la qualité de la relation parent-enfant;
  • Le respect des engagements est également important ! Lorsque l’on détermine un moment de récompense, on le fait, ça passe avant tout !;
  • S’assurer du maintien de l’outil dès qu’il est intégré et qu’il soit compris et réalisé à la fois par papa et maman, peu importe la situation conjugale des parents.

 

Le système a-t-il une date de péremption ?

La réponse est oui ! Pour modifier ou pour voir apparaître un comportement ou, afin que celui-ci soit maintenu, une durée de 3 à 4 semaines. Donc ;

  • Revoir les objectifs tous les mois pour modifier la liste;
  • On peut simplement changer le nombre de points attribués. Par exemple, un comportement qui était réussi à 20-30% du temps qui valait 3 points est maintenant réussi à 50% du temps, il vaut maintenant 2 points;
  • Revoir la liste des récompenses périodiquement.

 

Sources 

Massé, L., Verret, C., & Verreault, M. (2011). Mieux vivre avec le TDAH à la maison : Programme pour aider les parents à mieux composer au quotidien avec le TDA/H de leur enfant. Montréal, Québec : Chenelière educ.

 

Fanny Rainville-Bonin, psychoéducatrice

Clinique Ergothérapie Enfance