Mon enfant suce son pouce : quelques conséquences

Votre enfant suce son pouce ? Voici un article pour vous !

Par Katherine Gingras, orthophoniste

bébé suce son pouce conséquences sosprof - Katherine Gingras

 

Un enfant qui suce son pouce est très adorable en bas âge. Toutefois, plusieurs conséquences sont liées à cette action. Voici les principales conséquences :

 

  • Déformer le palaisEnfant suce son pouce 2. Child sucking his thumb SOSprof 2. SOSteacher

Si l’enfant appuie son pouce sur son palais, ce dernier peut se déformer.

 

 

  • Dévier le nez
    Enfant suce son pouce 3. Child sucking his thumb 3. SOSprof. SOSteacher

L’action de sucer le pouce peut faire dévier le nez si l’enfant y appuie un autre doigt.

 

 

  • Créer un espace entre les dentsEnfant suce son pouce 4. Child sucking his thumb 4. SOSprof. SOSteacher

Les dents poussent jusqu’à ce qu’elles rencontrent un obstacle. Ainsi, puisqu’il y a présence du pouce entre les dents, ces dernières peuvent arrêter de pousser.

 

  • Déplacer les dentsEnfant suce son pouce 5. Child sucking his thumb 5. SOSprof. SOSteacher

Si l’enfant tire sur ses dents d’en haut lors de la succion, elles seront tirées vers l’avant.

 

  • Amener l’enfant à être plus malade

Je ne vous apprendrai rien en disant que des bactéries se retrouvent sur les mains ! Les enfants qui sucent leur pouce portent donc plus de bactéries à leur bouche.

 

  • Amener la langue à être plus basse dans la boucheEnfant suce son pouce 6. Child sucking his thumb 6. SOSprof. SOSteacher

Puisque la bouche des bébés n’est pas assez grande, leur langue est en bas à la naissance. En vieillissant, le mouvement de la langue devient plus mature et s’élève vers le palais. Toutefois, la succion du pouce oblige la langue à être dans une position basse, alors que nous voulons qu’elle soit au palais.

 

CELA PEUT:

 

1. Déplacer les dentsEnfant suce son pouce 7. Child sucking his thumb 7. SOSprof. SOSteacher

La langue, en étant en bas, peut appuyer sur les dents lorsque l’enfant est au repos, les poussant vers l’avant. Parfois même, la langue est entre les dents au repos. Cela est à la fois inesthétique et amène les dents à arrêter de pousser (voir #3).

 

 

 

2. Empêcher le palais de s’élargir

Les joues exercent toujours une pression vers l’intérieur, créant une pression contre les dents d’en haut. Puisque la langue est basse, rien n’est présent pour empêcher les dents de se déplacer. C’est pourquoi certains enfants doivent se faire élargir le palais.

Enfant suce son pouce 8. Child sucking his thumb 8. SOSprof. SOSteacher

 

3. Empêcher le développement du mouvement de déglutition « adulte »

La langue des bébés et des jeunes enfants pousse vers l’avant lorsqu’ils avalent. Vers l’âge de 8-9 ans, ce patron de déglutition devrait changer pour celui des adultes, c’est-à-dire, la langue devrait s’élever au palais et amener la nourriture vers l’arrière lors de la déglutition. Toutefois, si la langue est en bas (comme chez les enfants qui sucent leur pouce), ce mouvement ne se développera pas. Ils continueront donc d’avaler en poussant la langue vers l’avant.

 

4. Amener l’enfant à prononcer certains sons incorrectement

Puisque la langue est au même endroit au repos et lors de la production de plusieurs sons, ces derniers peuvent être produits incorrectement. Les sons qui devraient être produits avec la langue au palais sont donc produits, la plupart du temps, avec la langue qui pousse contre les dents ou entre les dents. C’est pourquoi nous dirons que certaines personnes parlent sur le bout de la langue.

 

Chez les plus petits, ces conséquences peuvent être évitées avec l’aide d’un orthophoniste spécialisé dans ce domaine. Chez les plus vieux, même si votre enfant ne suce maintenant plus son pouce, ces conséquences peuvent être restées. Certains auront nécessairement besoin d’orthodontie, alors que d’autres pourront simplement bénéficier d’orthophonie. Dans tous les cas, un suivi en orthophonie est à considérer, car le mauvais placement de la langue est un élément primordial à travailler. En effet, si la langue pousse contre les dents, ces dernières risquent de se déplacer à nouveau dès la fin des traitements orthodontiques.

 

Informations inspirées de la formation Troubles orofaciaux myofonctionnels animée par Annie Bertrand, M.Sc.(A) S-LP(c), orthophoniste (2015).

 

Voici un autre article qui saura vous plaire :

 

Pour en savoir plus  et mieux vous outiller :