SOSprof Tutorat scolaire - SOSteacher Tutoring

Services de tutorat et aide aux devoirs 2023

RATTRAPAGE SCOLAIRE, AIDE AUX DEVOIRS ET PRÉPARATION AUX EXAMENS

Les séances de tutorat permettent à l’élève d’effectuer du rattrapage scolaire ainsi qu’une mise à niveau académique en lien avec les objectifs pédagogiques prescrits par son niveau scolaire actuel, en lien avec le programme du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Tutorat et aide aux devoirs SOSprof - SOSteacher tutoring and homework help
SOSprof Aide aux devoirs - SOSteacher Homework help

Services d'orthopédagogie 2023

Vous avez besoin d’un orthopédagogue afin d’obtenir de meilleurs résultats scolaires ?

Si votre enfant rencontre des difficultés persistantes à l’école, telles que des problèmes pour suivre les cours, comprendre les matières enseignées, ou s’il a un trouble d’apprentissage diagnostiqué comme la dyslexie ou le TDAH, il pourrait bénéficier grandement du soutien d’un orthopédagogue.

Tutorat et aide aux devoirs SOSprof - SOSteacher tutoring and homework help
SOSprof Scolarisation à la maison - SOSprof Home schooling

Scolarisation à la
maison

Vous accompagner à travers ce beau projet

Peu importe la raison pour laquelle vous désirez scolariser votre jeune à la maison, sachez que le tout doit désormais être encadré par une personne responsable au ministère de l’Éducation.

Une ressource enseignante de SOSprof possédant son BREVET D’ENSEIGNEMENT (notre service Premium) pourra vous accompagner à travers ce beau projet.

Tutorat et aide aux devoirs SOSprof - SOSteacher tutoring and homework help
SOSprof Cours d'été - SOSteacher Summer courses

Cours d’été individualisés 2023

Du soutien scolaire au niveau des apprentissages de votre enfant!

La classe d’été permet d’offrir des services de soutien scolaire à l’élève au niveau de ses apprentissages et de les renforcer afin qu’il les intériorise et qu’il soit prêt pour la rentrée scolaire. C’est une révision qui aide à organiser et intégrer les notions apprises en salle de classe au cours de l’année scolaire précédente. 

Tutorat et aide aux devoirs SOSprof - SOSteacher tutoring and homework help
SOSprof Tutorat scolaire pour les élèves-athlètes - SOSteacher Academic tutoring for student-athletes

Tutorat scolaire pour les élèves-athlètes

Un accompagnement personnalisé s’adaptant à l’horaire de votre élève-athlète.

Les élèves-athlètes suivent des horaires flexibles, ajustés en fonction de leur sport, de leur emplacement et de leur niveau de compétence sportive. Ils partagent une caractéristique commune : une grande autonomie est requise. SOSprof fournit un soutien scolaire personnalisé, adapté à la matière et surtout à l’horaire des élèves.

Tutorat et aide aux devoirs SOSprof - SOSteacher tutoring and homework help
SOSprof Préparation à l’examen d’admission au secondaire - SOSteacher High school entrance exam preparation

Préparation à l’examen d’admission au secondaire.

5 à 6 cours de tutorat pour bien préparer votre jeune ado.

Nos tuteurs spécialisés dans ce domaine préparent votre jeune psychologiquement et académiquement, en le mettant en situation de passation d’une simulation de test d’admission similaire à celui qu’il passera pour son inscription dans une école privée. 

Tutorat et aide aux devoirs SOSprof - SOSteacher tutoring and homework help
SOSprof Services spécialisés pour la famille - SOSprof Specialized family services

Services spécialisés en éducation

Du soutien scolaire au niveau des apprentissages de votre enfant!

Épanouissez le potentiel de votre enfant avec nos services éducatifs spécialisés. De l’orthophonie à l’ergothérapie et la neuropsychologie, nos experts façonnent des stratégies sur mesure pour surmonter les difficultés d’apprentissage, sensorielles, émotionnelles et cognitives. Découvrez un monde de possibilités pour la réussite et le bien-être de votre enfant.

Tutorat et aide aux devoirs SOSprof - SOSteacher tutoring and homework help
Plaidoyer pour le langage. Advocacy for language. SOSprof. SOSteacher

Plaidoyer pour le langage

Tutorat et aide aux devoirs SOSprof - SOSteacher tutoring and homework help

Le langage

Par Nicole Carty, orthophoniste

plaidoyer pour le langage, SOSprof tutorat

 

Récemment, il y a eu un changement dans les recommandations de l’académie des pédiatres américaine (AAP) concernant le temps d’écrans pour les individus de 0 à 18 ans.

Les recommandations de l’AAP incluent :

  1. Pas d’écrans du tout chez les enfants de moins de 18 mois.
  2. Pas plus qu’une heure par jour pour les enfants entre 2 à 5 ans.
  3. Moins de deux heures par jour pour les individus de 5 à 18 ans.

 

Et, ces recommandations pourraient encore changer, en fonction des résultats de recherches futures qui indiquent que les écrans ne fournissent pas aux cerveaux humains ce dont ils ont besoin pour développer la communication et le langage.

 

Avant même que les écrans ne fassent leur apparition entre les mains des tout-petits, les érudits de la linguistique dans le domaine de l’acquisition du langage l’avaient déjà confirmé : l’acquisition du langage et de la communication se passe dans l’interaction humaine. Il est évident, pour les linguistes, que les écrans n’offrent pas un contexte propice au développement du langage.

 

Ces informations n’en datent pas d’hier. Kuhl (2011) en fait la démonstration dans ses recherches : les bébés ont besoin du contexte social pour activer l’acquisition du langage dans leurs cerveaux.

 

Tous les parents se posent des questions sur la place des écrans dans le développement du langage. Intuitivement, les parents se doutent bien qu’une trop grande utilisation des écrans n’est pas nécessairement positive pour le développement de leurs enfants. Mais, avec tous les produits numériques étiquetés « éducatifs », il est difficile d’y voir clair.

 

Qu’on se le dise : la télé « éducative » n’existe pas puisque les enfants n’apprennent pas le langage devant un écran. Le concept de télé « éducative » est un non-sens. Selon Tremblay (2020), lorsqu’il s’agit d’une chaîne « spécialisée » pour les enfants, il y a même un impact négatif sur le développement de la compréhension verbale. De plus, le développement de deux aspects essentiels au développement de la communication, soit le contact visuel et le tour de parole, est inversement proportionnel au temps que l’enfant passe devant l’écran. Enfin, la capacité à comprendre l’ironie, une habileté foncièrement humaine, est moins bien développée en fonction du temps passé devant l’écran.

 

Zimmerman, Christakis et Meltzoff (2007) déterminent qu’en bas de 2 ans, chaque heure passée devant l’écran est associée à une baisse des performances sur une échelle de développement pédiatrique, en particulier dans le domaine du développement du langage. Selon Chonchaiya et Pruksananonda (2008), il y a un lien entre l’utilisation précoce des écrans et les retards de langage.

 

Selon Tamana et al. (2019), au-delà de deux heures de visionnement par jour l’on note un impact significatif sur le développement des symptômes d’un profil de trouble déficitaire de l’attention. En effet, Collet (2020) précise que le visionnement des écrans, le matin avant la garderie ou l’école, épuise l’attention et rend les enfants moins aptes aux apprentissages. Selon les résultats de son étude, es enfants exposés aux écrans le matin étaient trois fois plus à risque de présenter un trouble du développement du langage.

 

Selon Madigan et al. (2019), l’utilisation des écrans dans les 5 premières années de vie peuvent empêcher un développement optimal chez l’enfant. Le temps passé devant les écrans les prive d’opportunités pour exercer leurs capacités motrices, communicationnelles et interpersonnelles.

 

D’après Pagani et al. (2013), le temps total passé devant les écrans à l’âge de 29 mois est associé à de faibles performances à la maternelle en vocabulaire, en mathématiques, dans l’investissement des activités de classe (en lien avec les capacités attentionnelles). Le temps d’écran est également associé à une plus grande proportion d’intimidation par les pairs (en lien avec les capacités interpersonnelles) et de faibles performances physiques.

 

En réalité, le temps passé devant l’écran prive l’enfant de temps de jeu (c.-à-d. développement de l’intelligence) et de temps de communication (c.-à-d. développement du langage). Aussi, l’écran ne permet pas le développement des capacités d’autorégulation nécessaires lors des interactions humaines. Enfin, le temps d’écran prive l’enfant d’occasion de développer ses capacités frontales nécessaires pour la gestion de son comportement et son attention à l’école (c.-à-d. mémoire, attention, etc.).

 

 

Desmurget (2012, 2019) va encore plus loin; selon lui, il s’agit d’un problème de santé publique dans la mesure où les recherches démontrent que les écrans sont nocifs pour le développement du langage, du sommeil et de l’attention. En effet, les écrans affectent la qualité du sommeil, la quantité et la qualité des interactions sociales, la qualité du développement du monde imaginaire et la capacité à maintenir son attention sur les interactions verbales (Desmurget, 2012, 2019).

 

 

Le langage est notre premier outil d’interaction sociale, à nous, les êtres humains. C’est notre première façon d’entrer en communication avec autrui, de se défendre, de se faire comprendre, dans nos besoins, envies et opinions. Nous passons nos journées à raconter : raconter comment s’est passé le trajet, ce qui nous est arrivé, ce que l’on planifie, comment s’est passé le travail, comment ça se passe avec le conjoint, etc. Sans compter que le langage est un outil incontournable pour l’école et le travail. Il est grand temps d’informer les parents de la réalité des écrans sur le développement de leurs enfants. 

 

Voici un autre article qui saura vous plaire :

 

 

Pour en savoir plus  et mieux vous outiller :

 

 

Références:

 

Table des matières

Articles qui sauront vous plaire