Coin calme : quand j’ai besoin d’une pause… et mes sens aussi !

Établir un coin calme à l’école comme à la maison   établir un coin calme - sosprof

 

Au quotidien, que ce soit à la maison,  à la garderie ou en visite à l’extérieur, les enfants ont  besoin de prendre des pauses, qu’ils aient des besoins particuliers ou non.  Une pause d’interaction, une pause d’exigence, une pause de stimulation, bref, un moment pour retrouver son équilibre et son calme.

 

 

Continuellement, tous nos sens sont bombardés de stimuli provenant de notre environnement. Le cerveau est en charge de trier ces différentes informations dans le but de les rendre conscientes ou non. En effet, nous n’avons pas conscience de la majorité des stimuli qui nous atteignent, autrement, nous serions continuellement distraits et en train d’analyser ce qui nous entoure. Les enfants, certains plus que d’autres ont de la difficulté à bien gérer toutes ces informations ce qui mène parfois à une surcharge et souvent à une crise.

 

Comparons l’accumulation des stimuli à des éprouvettes

Au courant de la journée, l’éprouvette se remplit graduellement, plus vite pour certains et plus lentement pour d’autres. Viens un moment où elle déborde et c’est souvent à ces moments que la crise survient. Il est donc important pour l’enfant d’avoir certains moments dans la journée où il peut vider un peu de son éprouvette, tant à la maison qu’à l’école.

De plus, au-delà des stimuli, l’enfant est aussi en plein apprentissage des émotions et surtout en apprentissage de comment gérer ces émotions qui l’envahissent parfois. Le coin calme est également un bel outil pour apprendre à mieux vivre avec les émotions vécues et parfois même à les évacuer de manière positive.

 

Nous vous présentons donc aujourd’hui des outils intéressants à avoir dans un coin calme

Tout d’abord, un coin calme doit être un peu, voir beaucoup en retrait de tous les stimuli. À la maison, pourquoi ne pas le faire dans une garde-robe qui ne sert pas ? À l’école, il est possible de délimiter l’espace avec une étagère ou même une petite tente permettant ainsi au niveau visuel et auditif de diminuer les informations qui parviennent à notre corps. De plus, quand vient le temps de gérer des émotions négatives, les enfants préfèrent souvent ne pas avoir le regard des autres sur soi.

Ensuite, il est important d’être confortable dans ce coin, sans quoi on pourrait avoir l’effet contraire. Des coussins, un bean bag, une doudou et/ou un gros toutou permettront de rendre cet endroit chaleureux et douillet pour l’enfant qui veut prendre un moment de pause. L’espace comme un petit cocon permet au niveau du toucher de vivre moins d’agression.

 

Objets de manipulation

Les objets à manipuler sont également des outils très intéressants à utiliser pour changer les idées et aussi pour aider à ramener au calme. Alors, balle de stress, putty à manipuler, tangle, et ainsi de suite sont de bons achats pour notre coffre à outils. On peut même fonctionner avec ce que l’on possède déjà à la maison, comme des élastiques à étirer, un sac de ouate, une épingle à linge, seule votre imagination peut vous arrêter.

Pour certains enfants, une lumière douce et tamisée peut être suffisante. Les sabliers liquides, les lampes de type ‘’lava-lamp’’ ou les lampes tortue, coccinelle ou hibou pour dormir sont également de très bons choix.

Finalement au niveau sonore, l’utilisation de coquilles insonorisantes peut également s’avérer intéressante ou des écouteurs avec une musique douce et calmante peuvent également permettre à l’enfant de se recentrer et de retrouver son calme.

 

Un coin calme authentique

Il est très important de ne pas utiliser le coin calme comme un coin retrait où une connotation négative y est associée. Il est important que l’enfant comprenne qu’il a le droit de ressentir toutes les émotions ou un surplus de stimulation, mais qu’il y a  une façon de gérer ces émotions et que le coin calme pourra l’aider à le faire. L’émotion en soi n’étant pas négative, c’est plutôt la réaction (comportement) face à celle-ci qui peut l’être. Le coin calme se veut donc un moyen pour apprendre à mieux gérer les émotions ou à mieux gérer la multitude de stimulations qui nous entoure.

 

Nathalie Dinelle, ergothérapeute chez Option Enfance

www.optionenfance.com

www.facebook.com/OptionEnfance

 

Mélanie Allard-Caméus, ergothérapeute chez Kit Planète

www.kitplanete.ca

www.facebook.com/Kitplanete