Révision du français en 3e année du secondaire

Et voilà, déjà plus de la moitié du secondaire de parcourue ! L’élève vient de terminer la première année du deuxième cycle. Il ne lui reste maintenant que deux courtes années avant de terminer la grande étape du secondaire. En 3e année du secondaire, il y a toute une panoplie de savoirs à acquérir en français ! Nous vous proposons donc une révision du français en 3e année du secondaire. Les savoirs présentés ici sont conformes au Programme de formation de l’école québécoise, disponible sur le site du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

 

Révision du français en 3e année du secondaire

 

 

Pendant son secondaire, l’élève développe ses aptitudes à l’écrit, à l’oral et en lecture. Pour ce faire, il explorera des articles de vulgarisation qui visent à faire comprendre un fait, une situation ou un phénomène, des chapitres de manuels de sciences et technologie ou de sciences humaines et des résumés d’un article de journal ou d’un autre média (texte intégral ou extrait).

 

 

Les genres littéraires étudiés en 3e année du secondaire

 

 

En 3e année du secondaire, on mise de plus en plus sur l’importance de l’écriture ; l’élève est appelé à travailler l’explication qui consiste à présenter des éléments liés à un fait, une situation complexe ou un phénomène d’ordre naturel, social ou moral en établissant des liens de causalité de façon à répondre à la question pourquoi?, ou à une question équivalente. Il est amené à comprendre le rôle et l’intérêt des procédés linguistiques et textuels permettant d’expliquer une réalité et à faire usage de ces procédés. L’élève étudie aussi le poème lyrique, le conte (fantastique, moderne ou traditionnel), la légende, le mythe, le récit de création et le roman historique ou roman de chevalerie, le conte original ou transformé (fantastique, moderne ou traditionnel) et le récit de création.

 

 

La pondération sur son bulletin est la même de la 1re à la 4e secondaire : 40 % en lecture (lire et apprécier des textes variés), 40 % en écriture (écrire des textes variés) et 20 % en communication orale (savoir communiquer oralement selon des modalités variées).

 

 

À la fin de la 3e année de son secondaire, votre enfant devrait être en mesure de :

 

  • Reconnaître les mots de composition savante (ex. : anthropologue, carnivore).
  • Reconnaître les emprunts (ex. : wapiti, yogourt, rafle), l’emploi de régionalismes (ex. : débarbouillette, dispendieux, poutine), les emprunts critiqués et les anglicismes (ex. : chum, line up, appointement).
  • Reconnaître et utiliser le pronom nominal (qui a une signification en lui-même) (ex. : on, quelqu’un, personne, rien, quiconque, nulle part, l’un… l’autre).
  • Accorder les déterminants souvent en opposition avec d’autres classes de mots (ex. : tout) à l’aide des manipulations syntaxiques.
  • Reconnaître ou utiliser des phrases à construction particulière (ex. : la phrase non verbale « Défense de circuler »).
  • Reconnaître ou utiliser la phrase transformée de forme emphatique (ex. : avec déplacement, comme dans la phrase « L’automne, c’est ma saison préférée »).
  • Utiliser des nuances de sens (ex. : irrespectueux, insolent, effronté) et des variétés de langue (ex. : culotté, effronté).
  • Accorder l’adjectif avec plusieurs noms singuliers juxtaposés ou coordonnés par ni, ainsi que, de même que et comme.
  • Utiliser à l’écrit la phrase subordonnée complétive (ex. : la phrase complément de l’adjectif comme « Tes parents sont heureux que tu sois de retour ».).
  • Utiliser un dictionnaire analogique ou méthodique pour connaître les champs lexicaux et les familles de mots, et pour accroître son vocabulaire.
  • Utiliser un dictionnaire de langue pour identifier l’origine et la famille étymologiques d’un mot et les constructions possibles d’un mot, c’est-à-dire ce avec quoi un mot peut être associé (ex. : apporter son lunch, mais non son chien ; partir à, de, pour).
  • En plus des temps verbaux déjà acquis en 1re et 2e secondaire, l’élève apprend en 3e année du secondaire d’autres temps qui gravitent autour du passé simple : soit pour exprimer l’antériorité (le plus-que-parfait, le passé antérieur. Ex. : Quand elle eut achevé son texte, elle écouta de la musique.), soit pour exprimer la postériorité (le conditionnel présent et le futur du passé. Ex. : Les cavaliers traversaient la montagne; encore deux jours et ils pénétreraient dans la ville.)

 

Voici une vidéo qui explique le subjonctif présent, qui doit être bien acquis en 3e année du secondaire.

Enfin, il n’y a rien de tel que la pratique ! Vous trouverez ici des exercices interactifs sur l’emploi des verbes.

 

 

Stratégies de lecture

 

Puisque la lecture est une partie importante de la 3e année du secondaire, voici donc quelques stratégies pour aider l’élève à développer ses compétences en lecture :

 

– Orienter sa lecture en fonction d’intentions et de besoins (quelle information l’élève doit-il dégager du texte ?)

– Déterminer sa manière de lire (faire un survol ou une lecture intégrale en tenant compte de ce qui est demandé dans le travail)

— Prévoir une ou plusieurs façons de noter des éléments significatifs (réactions, questions, associations, sources consultées, citations, concepts unificateurs)

–activer ses connaissances générales ou spécifiques (sur le texte et l’auteur, par exemple, et reconnaître des effets particuliers dans le texte qui permettent de créer des effets particuliers)

– Déterminer les éléments à considérer (Quels sont le sujet et le genre du texte ? Qui en est l’auteur ?)

– Anticiper le contenu à partir d’indices (quatrième de couverture, table des matières)

— Au fil de la lecture, dégager l’information qui ressort du texte, ses idées nouvelles (qu’est-ce que j’apprends en lisant ce texte)

— Développer un champ lexical autour du thème pour ainsi identifier toutes les informations qui s’y rapportent

-Faire un tableau avec toutes informations qui se dégagent du texte, selon chaque paragraphe

 

Et voici des trucs pour une lecture efficace !

Enfin, voici des exercices de révision pour pratiquer tous les contenus enseignés en français en 3e secondaire.

Cet article donne d’excellents conseils pour que l’élève assimile plus facilement les mots de vocabulaire. L’orthophoniste qui l’a rédigé incite de plus l’élève à comprendre ce qu’il apprend, non pas seulement à emmagasiner l’information.

 

Le MMES met aussi à votre disposition ce site, sur lequel vous avez accès à des livres numériques, autant de fiction que de non-fiction et rédigés par des auteurs francophones provenant du Québec, du Canada et du monde entier. Vous n’avez qu’à sélectionner le secondaire 3 et le niveau de difficulté souhaité. Vous pouvez aussi y inscrire des mots clés sur des thématiques qui intéresseront votre enfant.

 

Liens utiles :

 

– Les savoirs sont plus élaborés en 3e année du secondaire et les adolescents vivent parfois un grand stress. Cet article rédigé par une thérapeute en gestion du stress donne de bons trucs sur la façon de gérer ses émotions. Ils seront utiles autant aux adolescents qu’aux parents.

-Le site suivant lui permet de réaliser diverses dictées, selon les éléments que l’élève souhaite travailler. Par exemple, il peut pratiquer les accords de verbes, les majuscules, la négation, etc.

 

Références :

[1] Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MÉES). Programme de formation de l’école québécoise. http://www.education.gouv.qc.ca/enseignants/pfeq/secondaire/

http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/education/jeunes/pfeq/PFEQ_presentation-deuxieme-cycle-secondaire.pdf